Résultat de votre recherche

Les 10 étapes de la construction d’une maison individuelle

par j.echasseriau le 27 décembre 2018
Les 10 étapes de la construction d’une maison individuelle
Comments:0

Lorsque l’on envisage de faire construire sa maison, il convient de respecter certaines règles et surtout de ne brûler aucune étape. Afin de mener à bien un projet d’une telle envergure, que ce soit pour une petite maison traditionnelle, ou pour une spacieuse villa contemporaine, la démarche concernant la construction est toujours la même : voici donc les 10 étapes à suivre pour la construction de votre maison individuelle, depuis l’idée initiale du projet jusqu’à l’emménagement…

Définir le projet et calculer son budget

La toute première des choses à faire est de définir clairement son projet de maison individuelle : lieu, dimensions, environnement, type de maison,…

Puis, il faut calculer le plus précisément possible son budget : coût du terrain et les frais de notaires associé, coût de la construction, des frais annexes, etc.

Il convient également d’évaluer une durée approximative des travaux (en prenant en compte le maximum de paramètres : climatiques et autres) afin de savoir quand l’emménagement pourra se faire.


Trouver le terrain idéal

Le choix du terrain est primordial pour y installer sa future maison. Les questions préalables qu’il est bon de se poser sont :

– Le terrain est-il viabilisé ? Si oui, est-il raccordé aux différents réseaux (eau, gaz, électricité, tout-à-l’égout, téléphone) ?

– S’agit-il d’une zone inondable ? Y a-t-il des risques d’effondrement, des risques naturels et industriels ?

– Existe-t-il des servitudes de passage ?

– A combien s’élèvent les impôts locaux (taxe foncière, taxe d’habitation, taxe locale d’équipement) ?

D’autre part, il faut faire attention à la forme et au dénivelé du terrain qui auront leur importance par rapport au type de construction à réaliser dessus.


Trouver son constructeur de maison neuve

Le choix du constructeur de maison individuelle est un choix des plus importants, car c’est sur lui que repose le suivi du chantier, la qualité du projet final, le respect des délais et du coût, et la garantie d’un travail aux normes irréprochables.

Il est essentiel de s’appuyer sur une entreprise stable financièrement, établie depuis au minimum quelques années et qui présente toutes les garanties de fiabilité.
N’hésitez pas à demander à voir les dernières réalisations de construction et rencontrez des clients pour obtenir un maximum de retours d’expériences.


Élaborer un plan de construction (conception)

C’est à cette étape que doit se définir le plan de la maison en fonction de sa taille, de son type, de son style, du terrain, du PLU,… Tandis que certains opteront pour un modèle de maison prédéfini, d’autres préféreront l’originalité et la touche personnelle pour leur futur nid douillet.

Qu’elle soit traditionnelle ou contemporaine, de plain-pied ou à étage, de 50 à 250 m2 (ou plus), exposée plein Sud ou non, avec ou sans extension, en forme de L, de T, ou autre,… les plans doivent être élaborés par un dessinateur ou un architecte, puis validés avant tout début de construction.

 

Obtenir son permis de construire

Si l’on fait appel à un constructeur de maison, c’est lui qui se chargera de faire la demande de permis de construire. Sinon, c’est au futur propriétaire qu’il incombe de le faire. Les démarches se font auprès de la mairie de la commune concernée (service urbanisme).

Le dossier doit être constitué : d’un formulaire Cerfa, d’un plan de situation du terrain, d’un plan de masse, d’un plan de coupe du terrain et de la construction, d’une notice descriptive du projet, etc. Ce dossier doit être déposé en mairie ou envoyé en 4 exemplaires par courrier recommandé. La mairie enregistre la demande et donne l’autorisation (après validation) de débuter les travaux à une date qu’elle aura définie.


Financer son projet

Finaliser le crédit immobilier est une étape incontournable, à moins d’avoir la chance de pouvoir payer comptant !
Les banques et les organismes de crédit étudient chaque dossier scrupuleusement avant d’accorder les prêts immobiliers : capacité d’emprunt, taux d’endettement (inférieur à 33%), durée du crédit,…

Si la capacité d’emprunt est validée, le prêt sera accordé très rapidement, et le reste du projet pourra continuer. Mais il arrive qu’il faille faire le tour des banques et des courtiers avant de se voir accorder le fameux crédit !

 

Signer un contrat individuel de construction

La signature du contrat individuel de construction (CCMI) se fait avec le constructeur une fois le projet validé. Ce contrat offre plusieurs garanties importantes : la garantie de livraison à prix et délais convenus, les pénalités de retard éventuelles, l’assurance obligatoire, les garanties biennale et décennale,… Grâce à cette signature, le constructeur de maison individuelle est tenu de livrer la maison clé en mains dans les délais, au prix prévus par le contrat, et une maison conforme aux législations en vigueur.

 

La construction en elle-même : les travaux

Le gros oeuvre comprend :

– le terrassement

– les fondations

– le soubassement

– le plancher

– les murs

– la charpente

– la toiture

– les menuiseries (portes et fenêtres)

Le second oeuvre comprend :

– les équipements

– les finitions

– les raccordements

– l’isolation

– les cloisons

– les revêtements de sol

– les sanitaires

– les peintures

Il est primordial de surveiller l’avancée des travaux en se rendant régulièrement sur le chantier (réunions de chantier, appels de fonds, calendrier de visites,…).

 

Devenir propriétaire

La remise des clés est LE moment attendu de tout propriétaire de maison neuve. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce jour n’est pas anodin : plusieurs précautions sont à prendre, notamment en terme de vérifications. En effet, il faut penser à la déclaration d’achèvement des travaux à déposer en mairie, à vérifier la conformité des travaux, les éventuelles malfaçons, les raccordements, la qualité des ouvertures, à l’éventuelle émission de réserves, etc.

 

L’emménagement

Dernier détail, et non des moindres, avant de pouvoir enfin déposer ses cartons dans sa belle maison toute neuve : assurer son habitation (assurance multirisque habitation). Cette étape obligatoire offre la garantie d’être couvert financièrement, quelque soit le risque de dommage encouru.

Une fois cette dernière démarche administrative effectuée, il est temps d’apprécier votre nouvelle vie et de bénéficier de la concrétisation de cet incroyable projet qui aura duré plusieurs mois !

Partager

Comparer